Quel stepper choisir ?

Peu encombrant et simple d’utilisation, le stepper est un appareil de fitness et de renforcement musculaire très efficace permettant de simuler le mouvement de la montée d’escaliers

Le stepper est excellent pour entretenir l’ensemble des muscles du bas du corps. Les bienfaits du stepper sont nombreux, il permet à la fois de muscler et raffermir les fessiers, les ischio-jambiers, les quadriceps, les mollets, mais aussi d’affiner sa silhouette et de renforcer le système cardio-vasculaire. En plus de son caractère très efficace, il a un faible impact sur les articulations. Le mini-stepper est très apprécié pour son côté pratique et son prix très accessible (quelques dizaines d’euros seulement), bien qu’il existe des steppers plus perfectionnés pour un coût un plus important.

Comment choisir un stepper ?

1. Les différents types de steppers

Il existe 2 types de steppers :

Le stepper : permet des amplitudes de marche importantes (plus de 50 cm) et est équipé d’un guidon pour une utilisation plus confortable. Recommandé pour une utilisation intensive ou sportive. Il est possible de travailler en faible amplitude (pour les débutants) puis en grande amplitude (dès que vous êtes un peu plus entraîné). Plus l´amplitude du mouvement est grande, plus l´impact cardiovasculaire et musculaire sera important. Le stepper avec guidon est adapté à des séances plus longues que le mini stepper.

Le mini stepper : cet appareil de fitness est idéal pour les débutants. Il a une amplitude plus restreinte de l´ordre de 20 à 30 cm et est destiné uniquement à une utilisation loisirs ou occasionnelle et non à des entraînements intensifs.

2. Les différents types de freinage du stepper

Le freinage par vérin hydraulique : des vérins sont fixés sur les pédales. Lorsque vous exercez une pression sur une pédale de votre stepper, les deux parties du vérin s´éloignent et compressent le liquide à l´intérieur. Lorsque vous n´exercez plus cette force, le vérin revient à sa longueur initiale.

Le freinage magnétique : deux aimants se rapprochent de la roue d´inertie pour la freiner. Ce réglage se fait généralement manuellement via une molette. Sur certains modèles plus haut de gamme, un moteur est utilisé pour rapprocher ou éloigner les aimants. Cela permet de régler plus précisément la résistance.

Le freinage électromagnétique : des bobines parcourues par un courant plus ou moins intense produisent un champ magnétique plus ou moins fort qui freine la roue d´inertie. Ce principe de freinage se retrouve sur les modèles les plus haut de gamme.

Préférez un stepper à freinage magnétique à résistance motorisée ou à freinage électromagnétique si vous cherchez un modèle de qualité supérieure. Quel que soit votre niveau et le type de freinage que vous choisissez, il est utile d´avoir la possibilité de régler la résistance. Cela vous permettra de faire varier vos entraînements en fonction de votre progression.

3. Structure et confort du stepper

Stabilité : il est très important d’acheter un appareil de step robuste. Plus le stepper sera lourd, plus il sera stable, ce qui vous garantira un entrainement plus confortable et plus sûr.

Poids maximum supporté : votre poids ne doit pas excéder le maximum supporté par l’appareil pour garantir son bon fonctionnement dans le temps. Dans l’idéal, prévoyez une marge d’environ 10% entre votre poids et le poids maximal supporté.

4. Console et programmes du stepper

Certains modèles de stepper haut de gamme proposent des programmes d’entrainement basés sur la remise en forme, la fonte de graisse, la tonification des muscles, ou le renforcement du système cardio-vasculaire.

Console : elle indique en temps réel vos performances sportives. Sur un mini stepper, elle va afficher des informations basiques comme la durée de l’entraînement, le nombre de marches montées, le nombre de marches montées par minute et une estimation des calories dépensées. Sur un stepper, elle peut en plus afficher des données sur la puissance en watts, la vitesse, la fréquence cardiaque et même sur certains modèles haut de gamme, la température ambiante.

Programmes : certains steppers haut de gamme équipés d’une console plus élaborée proposent des programmes d’exercices.

  • Programmes de motivations : Vous choisissez un programme correspondant au niveau de difficulté que vous désirez. La résistance de pédalage évolue automatiquement à mesure que vous avancez dans votre programme, selon un parcours prédéfini.
  • Programmes de fréquence cardiaque : Ils modifient la résistance de pédalage en fonction de votre rythme cardiaque afin que celui reste dans la zone que vous avez prédéfinie.
  • Programmes personnalisables : Les programmes personnalisables vous permettent de créer vos propres programmes de motivation. Vous définissez et mémorisez le type, la durée et la difficulté de l´entraînement que vous souhaitez réaliser.
  • Programmes de puissance : Les programmes de puissance modifient la résistance de pédalage en fonction de votre vitesse pour que la puissance délivrée soit toujours égale à celle que vous avez programmée.

5. Les plus

Elastiques : présents uniquement sur les mini steppers, ils permettent de faire travailler le haut du corps en complément du bas.

Roulettes de transport : certains steppers sont équipés de roulettes de déplacement afin de déplacer plus facilement l’appareil après sa séance de cardio.

Capteurs cardiaques : il existe des steppers équipés de capteurs tactiles placés sur le guidon afin de mesurer sa fréquence cardiaque. Il est également possible de la mesurer à l’aide d’une ceinture thoracique si l’appareil est compatible.

Stepper pliable : très pratique et peu encombrant, certains steppers sont pliables, ce qui permet d’obtenir un gain de place considérable.

Recherche avancée