Quel tapis de course choisir ?

Très populaire à l’heure actuelle, le tapis de course ou tapis roulant électrique est un excellent appareil de fitness, que ce soit pour perdre du poids, renforcer son système cardio-vasculaire.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se laissent séduire par cet appareil de cardio, non seulement pour ses bienfaits sur l’organisme, mais également parce qu’il permet de courir chez soi, quand on veut, sans se déplacer et sans aucune contrainte météorologique. Performant et confortable, il reproduit les sensations de la course à pied et limite les chocs sur les articulations et le dos lors des entraînements. Couplé à un régime alimentaire équilibré, il reste de loin le meilleur allié minceur avec le vélo de biking et le vélo elliptique.

Présentation du tapis de course

Critères à prendre en compte pour choisir son tapis de course

1. La puissance et la vitesse

La puissance d´un moteur de tapis de course est un critère essentiel dans le choix de votre appareil. Exprimée en chevaux « CV » elle définit la vitesse maximale que le tapis peut atteindre. Elle devra être adaptée à votre poids et à vos objectifs, mais également à la fréquence de vos entraînements.

La puissance peut se mesurer de la manière suivante :

Puissance en continu : c’est la puissance que pourra délivrer le moteur pendant toute la durée de la séance sans risque d’endommagement de l’appareil. Elle correspond à la puissance réelle du moteur. Puissance en pic : il s’agit de la puissance maximum que peut délivrer le moteur (lors d’une accélération par exemple) sur un laps de temps très court. Vitesse maximum : c’est la vitesse maximum que peut attendre le tapis lors d’une accélération Quelques recommandations :

  • Pour des entraînements occasionnels, de marche rapide ou de course modérée, un tapis avec un moteur de 1,5 à 2 CV en continu et une vitesse de pointe de 16 km/m sera suffisant.
  • Pour des entraînements réguliers, de footing et de remise en forme, un moteur entre 2 et 2,5 CV en continu avec une vitesse max de 18 km/m sera idéal.
  • Pour des entraînements réguliers à intensifs, il est conseillé de choisir un tapis avec un moteur de 2,5 à 3 CV en continu et une vitesse en pic de 20 km/h.
  • Pour des entraînements très intensifs et destiné aux sportifs confirmés, un tapis de 3 CV en continu et plus, atteignant une vitesse de 22 km/h sera le plus recommandé.

Concernant la vitesse, cela dépend bien entendu de vos objectifs :

  • Pour une personne cherchant à pratiquer une activité physique de faible intensité, un tapis de marche ou un tapis de course allant jusqu’à 12km/h peut suffire
  • Les tapis allant jusqu’à 16km/h, 20km/h ou même 25km/h seront beaucoup plus adaptés aux sportifs (et notamment à ceux qui se préparent à des compétitions), en fonction de la performance physique recherchée.

Attention : ne pas perdre de vue qu’il s’agit de la vitesse maximum. Ainsi un coureur habitué à courir à 10km/h en moyenne pourra dépasser 16 km/h en pic.

L’inclinaison du tapis

Outre la puissance et la vitesse, l’inclinaison du tapis est elle aussi à prendre en compte. Elle offre la possibilité d’intensifier et de varier les exercices en simulant une côte. Elle permet de faire travailler davantage certains muscles ciblés du corps, mais également de brûler 2 à 3 fois plus de calories. Selon le modèle, elle peut être manuelle ou motorisée et atteindre jusqu’à 22% de dénivelé.

[/span] [/row]

2. La taille du tapis et de la surface de course

Lors du choix de votre tapis, la surface de course est primordiale. En effet, cela correspond à la surface sur laquelle vous allez pouvoir courir. Plus elle est importante, meilleur sera votre confort. Pour les personnes mesurant moins d´ 1m75, une surface de 127x42 cm est convenable. En revanche, pour les personnes mesurant plus de 1m75 ou 1m80, une surface de 130x46 cm au minimum est recommandée. Attention : plus vite vous courrez plus grande sera votre foulée. Pour une utilisation sportive, choisissez une surface de tapis pour grands gabarits, de type 150x50 cm. Tous les tapis de course, excepté les tapis de marche, sont munis d’une clé de sécurité pour l’arrêter d’urgence en cas de chute (la clé doit être branché à la console du simulateur de course à pied et clipsée via un cordon à votre tenue de sport).

3. La console et le nombre de programmes

La console est un mini-ordinateur ou tableau de bord qui accompagne votre tapis de course. Elle est indispensable pour le suivi de ses performances et apporte un côté ludique à vos entraînements. Elle affiche de nombreuses données sur l’exercice en cours (vitesse de course, inclinaison, durée de l’entraînement, distance parcourue, nombre de calories approximatives perdues, fréquence cardiaque, etc.). Certaines sont dotées de programmes d’entraînement pour motiver l’utilisateur et l’aider à atteindre ses objectifs. Il existe plusieurs types de consoles :

  • Consoles simples avec écran LCD, que l’on retrouve généralement sur les tapis d’entrée de gamme ou sur les tapis de marche, affichant les fonctions de base (sans l’affichage de la fréquence cardiaque).
  • Consoles intermédiaires plus élaborées, avec écran rétro-éclairé, le plus souvent présentes sur des modèles de qualité supérieure, affichant la fréquence cardiaque et même des graphiques. Certaines peuvent également être équipées d’un support à tablette/smartphone.
  • Consoles plus technologiques et connectées, avec écran tactile en fonction des modèles, et équipées d’un module Bluetooth permettant d’accéder à de nombreuses applications et fonctionnalités interactives (i.Concept, Touch&Fun, iFit, etc.). Certaines sont même dotées d’une connectique MP3 et de haut-parleurs. Avec cette technologie, il est désormais possible de courir et de surfer sur Internet, de regarder ses séries préférées ou même d’utiliser son smartphone ou sa tablette à la place de la console. Presque toutes les consoles possèdent des programmes d’entraînements pour aider le sportif à réaliser ses objectifs. Parmi ces différents programmes de tapis de course on retrouve : - Des programmes préenregistrés faisant varier vitesse et inclinaison selon un parcours prédéfini (montagne, collines, etc.). - Des programmes de fréquence cardiaque (ou HRC, pour « Heart Rate Control ») faisant varier la vitesse afin de maintenir le pouls à un niveau stable. - Des programmes basés sur l'objectif de l'utilisateur (perte de poids, amélioration de la condition physique, remise en forme, etc.). - Des programmes personnalisables par l'utilisateur pour lui permettre de dessiner le parcours qui lui convient

4. Le système d’amorti

Courir sur tapis est beaucoup moins traumatisant pour les articulations que de courir en extérieur. Les impacts sur un tapis de course sont amortis par la bande roulante et les différentes technologies mises en place à cet effet. Pour limiter davantage ces impacts chez certains utilisateurs (personnes en surpoids ou personnes ayant eu des traumatismes articulaires sur les chevilles, genoux, hanches colonne vertébrale), les constructeurs ont mis au point des systèmes d´amortis très efficaces.

Chaque marque a son propre système d’amorti comportant jusqu’à 8 tampons élastomères placés sous la bande de roulement. Un bon tapis doit pouvoir absorber entre 15 et 35% des impacts. C’est le type d’usage qui guide le choix d’un système d’amorti par rapport à un autre. Pour une utilisation occasionnelle, ou de la marche, un amorti simple pourra être suffisant. Pour une utilisation régulière à intensive, choisissez un bon amorti pour un meilleur confort d’usage. Si vous êtes en surpoids ou si vous souffrez de traumatismes articulaires, n´hésitez pas à prendre un tapis de course ayant un bon système d´amorti, y compris pour un usage occasionnel. Attention, un bon tapis ne dispense pas de courir avec de bonnes chaussures. Choisissez des chaussures de course : des running.

5. La structure

La structure est un point important à prendre en considération avant d’acheter un tapis. En effet, le poids de l’appareil est un gage de stabilité. Plus un tapis sera lourd et plus il sera stable. Par conséquent, si vous souhaitez vous entraîner de manière intensive, choisissez un tapis plutôt lourd. Pensez également à vérifier le poids maximal supporté par le tapis. En général, il varie entre 100 et 150 kg. Pour une meilleure durée de vie de l’appareil, veuillez cependant à laisser une marge entre votre poids et le maximum supporté par l’appareil. Certains appareils sont équipés de compensateurs de niveau pour ajuster la position du tapis par rapport aux inégalités du sol garantissant ainsi une stabilité optimale.

6. Les options

Les options que possèdent certains appareils peuvent vous aider à faire votre choix.

La prise de pulsation cardiaque : outre les tapis de marche, presque tous les tapis roulants sont équipés de capteurs cardiaques. Très utiles, ils permettent de vérifier son pouls et de suivre ses performances en temps réel. Certains tapis sont capables d’ajuster le niveau de difficulté de l’entraînement en fonction de la fréquence cardiaque et de l’objectif visé : la fonte des graisses ou l’entraînement du système cardio-vasculaire. La prise de pulsations cardiaques peut s’effectuer de plusieurs manières :

  • Par capteurs tactiles situés sur les rampes du tapis
  • Par ceinture thoracique par radiofréquence
  • Par ceinture thoracique par Bluetooth pour les modèles les plus récents, avec un contrôle de la fréquence cardiaque directement sur mobile ou tablette

Tapis de course pliable : de nombreux tapis ont une structure pliable, ce qui constitue un véritable gain de place chez soi. Certains tapis sont même équipés d’un système d’aide au pliage de l’appareil minimisant le risque de lésions du dos.

Roulettes de déplacement : très utiles pour ranger son appareil après utilisation, sachant que les tapis de course sont les machines de fitness les plus lourdes.

Applications smartphone/tablette :il existe de nombreuses applications compatibles avec la technologie de la console. Selon le module intégré au tapis de course, il est possible :

  • D’avoir accès à une multitude d’applications de fitness, de coaching/nutrition avec un suivi permanent de ses performances, des programmes d’entraînements virtuels simulant des parcours dans le monde entier grâce aux cartes Google Maps, à se mesurer à d’autres concurrents en ligne, etc.
  • De pouvoir contrôler tous les paramètres de son tapis roulant (inclinaison, vitesse) directement depuis son smartphone ou sa tablette.

Ventilateur : certains tapis de course intègrent un ventilateur permettant de rester aéré tout le long de son entraînement. Porte-gourde : petit équipement indispensable pour rester hydraté pendant l’entraînement.

Recherche avancée